21 septembre 17 Producteurs / Contrôle Qualité
Cliquez sur le logo pour en
savoir plus sur Mazot de Cremo,
le taureau Estavayer2016

Pour assurer la sécurité de ses produits, Cremo procède à des contrôles de qualité exigeants tout au long de la chaîne de fabrication. Le premier maillon de cette chaîne est la vache, qui fournit la matière première : le lait. Le producteur de lait, qui prend soin de son troupeau, doit alors se conformer à des règles strictes d’hygiène pour garantir la sécurité alimentaire.

Quelques exigences spécifiques à l’entreprise Cremo ont un autre but : rémunérer les producteurs pour leur propre lait et non pour le lait d’un groupe de producteurs. Ces contrôles sont donc individuels et se basent sur la qualité réelle du lait de chacun.

Exigences de base

L’Ordonnance concernant l’assurance et le contrôle de la qualité dans l’économie laitière (OQL) est strictement appliquée par Cremo. La convention sur les modalités des contrats d’achat du lait signée par Producteurs Suisses de Lait (PSL), Fromarte et l’Association de l’Industrie Laitière Suisse (VMI) est valable aussi pour la base du paiement du lait à la qualité du droit privé.

- Le lait commercialisé doit satisfaire aux exigences suivantes :

  Critères Exigences
a Charge en germes < 80'000 germes/ml
b Nombre de cellules < 350 000 cellules/ml
c Substances inhibitrices Non détectable
d Point de congélation -0.520°C

- Par année civile, 24 prélèvements pour chaque critère sont effectués.
- Si tous les critères de qualité répondent aux exigences en même temps, un supplément sera versé.
- En cas de plusieurs contestations sur une période, une suspension de livraison de lait peut être prononcée.

Exigences spécifiques à la mise en valeur du lait

Cremo a établi des critères spécifiques pour la mise en valeur du lait. Ces analyses fournissent des informations sur la qualité du lait collecté.

Il existe deux catégories de lait : le lait d’ensilage et le lait de non-ensilage destiné à la fabrication de fromages au lait cru. Ces catégories doivent répondre à des critères spécifiques :

  Lait d’ensilage destiné à la fabrication de produits laitiers et conserves de lait Lait de non-ensilage destiné à la fabrication de fromages au lait cru
Réductase
préincubée
X
X
Charge en germes
X
X
Charge en germes butyriques
X
X
Normes spécifiques
Charge en germes
propioniques
-
X
Test d’acidification
X
Acides gras libres
X

Si Cremo a décidé de mettre en place ce nouveau contrôle le 1er mai 1995, c’est pour protéger les producteurs qui livrent du lait de bonne qualité. En effet, si un producteur connaît des difficultés avec son lait, il risque de contaminer tout le lait de mélange contenu dans une cuve. Tous les producteurs concernés par une collecte seraient alors pénalisés. Par ce système, chaque producteur est payé pour son propre lait.

Distinction pour la qualité du lait

Des distinctions sont offertes aux producteurs de lait livrant à Cremo du lait de qualité irréprochable. La valeur de la récompense augmente avec le nombre d’années consécutives : après un an, une plaquette, après 5 ans, une clochette pour jeune bétail et après 10 ans, une cloche avec inscription du nom.

Suivi des producteurs

Périodiquement, Cremo effectue une visite des exploitations laitières de chaque producteur. Les visites sont annoncées à la société de laiterie ou au producteur par l’entreprise.

Ce suivi n’est pas un contrôle qualité supplémentaire que Cremo impose aux producteurs. Il est au contraire une occasion d’établir un dialogue permettant de mettre à jour les éventuelles faiblesses des exploitations et trouver des solutions pour y remédier.

Contrôle qualité pour le lait livré par un intermédiaire dans les usines

Pour ce lait, Cremo applique les exigences définies sur le plan national par la branche laitière. Chaque livraison est strictement contrôlée sur la base des critères définis, qui déterminent ainsi le paiement de ce lait.

© 2003
Réalisation Plurial